Laine d'alpaga

Laine d'alpaga : tout savoir sur cette matière

Dans notre guide, nous analysons le chanvre, la laine mérinos, le lin et plein d'autres matières. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à la laine d'alpaga.

Origine de la laine d'alpaga

Avant de parler de sa laine, nous allons commencer par vous parler de l'alpaga. Très proche physiquement du lama (ils font partie de la même famille, celle des camélidés, comme les chameaux et les dromadaires), l'alpaga est un animal originaire d'Amérique du sud. C'est au Pérou que la majorité des élevages d'alpaga sont situés. 80% de la production mondiale de laine d'alpaga provient du Pérou. Mais il en existe également beaucoup au Chili et en Bolivie.

En quantité beaucoup plus faible, il existe aussi quelques élevages d'alpagas en France. Rien à voir avec les volumes d'Amérique du sud puisqu'on estime à environ 1 tonne la production française annuelle.

L'alpaga est un animal qui vit dans un environnement montagneux tel que la Cordillères des Andes, d'où il est originaire. Cette région aride et relativement désertique, est située à une altitude très élevée où l'oxygène se fait rare et où les températures extrêmes oscillent entre le très froid et le très chaud. Pour lutter contre cet environnement et ce climat difficiles, l'alpaga a développé un pelage spécifique doté de qualités très intéressantes dans le vêtement.

Pour obtenir leur laine tant recherchée, les alpagas sont tondus une fois par an lorsque les températures remontent, au printemps. Ainsi, le pelage des alpagas a tout le temps de repousser avant l'hiver prochain. Un seul alpaga peut fournir environ 2,5kg de laine ! Un rendement très élevé par rapport au mouton par exemple.

Une fois récoltée, la laine d'alpaga est lavée pour éliminer les résidus organiques et végétaux. Ensuite, la laine est filée. On obtient un fil de laine d'alpaga prêt à être tricoté pour fabriquer des vêtements.

Élevage d'alpaga au Pérou

Les qualités de la laine d'alpaga

La laine d'alpaga possède beaucoup de qualités.

Elle est hypoallergénique. Si vous avez la peau sensible et que certaines matières peuvent vous irriter ou vous gratter, la laine d'alpaga est faîte pour vous ! Elle vous apportera confort tout au long de la journée.

La laine d'alpaga est également thermorégulatrice. Comme la laine mérinos, elle s'adaptera à votre température corporelle et vous gardera au chaud et au sec.

D'ailleurs, la laine d'alpaga est plus fine que la laine mérinos. C'est même la plus fine au monde, tout simplement. Entre 15 et 25 micromètres de diamètre pour la laine d'alpaga contre 20 à 80 micromètres pour la laine mérinos. À la clé, une laine extrêmement souple et d'une douceur incomparable.

Autre qualité indéniable, la laine d'alpaga est antibactérienne. Cette propriété lui permet de ne pas retenir les odeurs. La plupart du temps, le simple fait d'aérer votre pull en laine d'alpaga suffira. Sinon, un simple rinçage à l'eau froide fera l'affaire.

Enfin, la laine d'alpaga est résistante et ne bouloche pas ou peu. Les fibres longues du pelage de l'alpaga permettent de fabriquer des fils très solides et in fine des vêtements durables.

Les inconvénients de la laine d'alpaga

Techniquement, la laine d'alpaga ne possède pas de défauts.

Là où cela peut poser problème, c'est au niveau du bien-être animal et de l'environnement. Et ce sont justement ces domaines qui vont porter atteinte à l'éco-responsabilité de la laine d'alpaga.

Caractéristiques de la laine d'alpaga

Éco-responsabilité de la laine d'alpaga

L'éco-responsabilité d'une matière résulte de nombreux paramètres. Et concernant la laine d'alpaga, il y a pas mal d'inconvénients.

Le traitement des alpagas en élevage

Cela peut paraître inutile, mais il faut rappeler que la laine d'alpaga est une matière d'origine animale. Et on le sait, le bien-être animal est parfois au dernier rang des préoccupations des entreprises qui pourtant gagnent de l'argent grâce à ces animaux.

Pourtant, quand on parle d'une matière d'origine animale, le bien-être animal est l'un des principaux points de vigilance. Selon nous, c'est aussi important que les conditions de travail par exemple.

L'élevage des alpagas ne fait malheureusement pas exception. L'organisme de défense des droits des animaux PETA (pour une éthique dans le traitement des animaux) a notamment publié des informations en 2020 sur les conditions d'élevage désastreuses des alpagas d'une des plus grandes entreprises péruvienne du domaine.

Comme pour le museling avec les moutons mérinos, certains traitements réservés aux alpagas sont tout bonnement inhumains. Les normes pratiquées dans les pays d'Amérique du Sud ne sont pas les mêmes que les normes françaises et européennes. C'est souvent le problème des produits fabriqués à l'autre bout du monde.

Conditions de travail

Au même titre que les conditions d'élevage des alpagas, il est très difficile de connaître avec précision les conditions de travail au Pérou et dans les élevages d'Amérique du sud. Rappelons simplement que le salaire minimum péruvien est de 230 dollars US par mois, et que le salaire moyen est de 370 dollars US. Même en prenant en compte que le coût de la vie au Pérou est plus faible qu'en Europe, on voit bien dans quelles conditions peuvent vivre les travailleurs là-bas.

Autre information intéressante pour bien se rendre compte, le temps de travail hebdomadaire au Pérou est de 48 heures avec un seul jour de repos. Avouons simplement que ça fait beaucoup d'heures pour 230 dollars mensuels.

Transport et empreinte carbone de la laine d'alpaga

Dernier élément important en terme d'éco-responsabilité, le transport.

La majorité de la laine d'alpaga venant d'Amérique du sud, il faut bien la ramener en France pour la vendre. À la clé, une empreinte carbone qui monte sensiblement, comparé à une laine mérinos française ou européenne par exemple.

Un trajet Pérou - France, c'est plus de 10 000km et selon nous, c'est beaucoup trop pour un vêtement.

Notre avis sur la laine d'alpaga chez Ankore

La laine d'alpaga possède beaucoup de propriétés très intéressantes pour un vêtement. Hypoallergénique, antibactérienne, thermorégulante, elle est également solide et très douce.

Malheureusement, les scandales concernant le traitement des alpagas au Pérou, les conditions de travail en Amérique du sud et l'empreinte carbone qu'implique une matière venant d'aussi loin constituent trop de d'éléments négatifs.

Selon nous, il est largement préférable d'utiliser une laine mérinos européenne, qui aura sensiblement les mêmes propriétés (hypoallergénique, antibactérienne, thermorégulante, douce et solide) et qui n'aura pas ses inconvénients en terme de bien-être animal, de conditions de travail et d'empreinte carbone.

C'est la raison pour laquelle nous avons fait le choix de la laine mérinos pour notre pull homme et notre pull femme.

Nos pulls Ankore made in France en laine mérinos recyclée

La seule exception concerne évidemment la laine d'alpagas élevés en France ou en Europe. Ici, aucun inconvénient et une écoresponsabilité assurée. Le seul inconvénient sera peut-être le prix qui sera à la hauteur de la rareté de cette matière en origine française ou européenne.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.