Cuir vegan

C'est quoi le cuir vegan ?

Depuis quelques années, on voit fleurir plein de projets à impact mettant en avant une matière : le cuir végétal ou cuir vegan. Cuir de raisin, cuir de pomme, cuir d'ananas, des alternatives à priori écologiques pour remplacer le cuir animal. Mais comme il faut se méfier des apparences, on a cherché à en savoir plus.

Quelles différences entre cuir, cuir végétal et cuir vegan ?

Le cuir : une matière d'origine animale

Pour commencer, il faut savoir que l'utilisation de l'appellation "cuir" est encadrée par la loi française. C'est le code de la consommation qui précise la définition du cuir dans l'article L. 214-1. Le cuir est une matière "obtenue de la peau animale au moyen d'un tannage ou d'une imprégnation conservant la forme naturelle des fibres de la peau".

Légalement parlant, toutes les matières n'étant pas d'origine animale ne devraient donc pas utiliser l'appellation cuir. On devrait plutôt parler de simili cuir.

Le cuir au tannage végétal

Tannage végétal du cuir véritable

Tannage végétal de peaux en cuir

En fait, le seul cuir végétal valable légalement est le cuir avec un tannage végétal. Pour comprendre, il faut savoir qu'il y a deux méthodes de tannage.

Le tannage minéral qui est la méthode traditionnelle que l'on retrouve chez la majorité des marques de vêtements et de chaussures. Cette méthode est polluante car elle utilise des produits chimiques assez nocifs comme le chrome. Le chrome est nocif pour l'environnement car il pollue les cours d'eau, et il est nocif pour la santé car il est cancérigène. Il y a plusieurs niveaux de chrome (certains autorisés et d'autres interdits selon les pays) mais tous sont dangereux à divers degrés. Des baskets tannées au chrome au Bangladesh le seront dans des conditions sanitaires moins bonnes que des baskets tannées au chrome en France, car les législations ne sont pas les mêmes.

Pour proposer une alternative plus écologique est saine, il faut se tourner vers le tannage végétal. Cette méthode très ancienne utilise plusieurs sources de tanin : de l'écorce, des feuilles ou des racines. Évidemment, cette méthode est beaucoup plus vertueuse pour l'environnement et les êtres vivants que l'utilisation de chrome.

Malgré la pollution engendrées et les conséquences sur la santé, c'est pourtant le tannage au chrome qui est le plus utilisé car c'est le procédé le moins cher et le plus rapide. Quand un tannage au chrome s'effectue en 24h à peine, un tannage végétal met entre 10 et 50 jours selon le type de tannin utilisé.

Malheureusement, le tannage végétal a un inconvénient technique : il offre de moins bonnes caractéristiques que le tannage minéral. Une élasticité moins performante et une protection plus faible contre le soleil et la pluie. Il blanchit également moins le cuir. Si vous voyez des baskets blanches immaculées, elles ont forcément été tannées au chrome puisque le tannage végétal ne parvient pas à donner une teinte aussi éclatante.

Le simili cuir vegan

Marc de raisin pour fabriquer du simili cuir vegan

Marc de raisin utilisé pour fabriquer du simili cuir végétal

Enfin, on retrouve la famille des simili cuirs. Là encore, il y a deux familles de simili cuirs.

Les simili cuirs synthétiques qui sont entièrement fabriqués à partir de matières dérivées du pétrole. Notamment du polyuréthane ou du polychlorure de vinyle. Ces matières sont certes vegan, mais sont également polluantes à fabriquer.

Il y a maintenant depuis quelques années des simili cuirs végétaux. On peut citer les alternatives suivantes :

  • Le Piñatex conçu par l'entreprise espagnole Ananas Anam. Ce simili cuir végétal est fabriqué à partir de feuilles d'ananas. Les feuilles sont récupérées lors de la récoltes des ananas destinés à l'alimentaire. Le fait que les ananas soient cultivés pour l'industrie alimentaire et non pour la production du simili cuir est un gros avantage écologique. La société se contente de réutiliser une matière existante ce qui est positif au niveau de l'empreinte carbone.
  • Le Vegea conçu par l'entreprise italienne Vegea Company. Ce simili cuir végétal est fabriqué à partir de marc de raisin. Comme pour le Piñatex, le marc de raisin de Vegea est récupéré lors de la récolte du raisin pour l'alimentaire.
  • L'Apple Skin développé par l'entreprise italienne Frumat. Ce simili cuir vegan est fabriqué à partir des pommes récupérées lors de leur récolte.
  • Enfin le Muskin qui est conçu par l'entreprise italienne Grado Zero Espace. Ce simili cuir vegan est conçu à partir de champignons. Il a la particularité d'avoir un aspect duveteux comme du velours et un peu comme du daim.

Mis à part ces quatre exemples, il existe d'autres simili cuirs vegan. Le cuir d'eucalyptus, le cuir d'hévéa (l'arbre à caoutchouc) et le liège qui est beaucoup utilisé dans la maroquinerie pour ses propriétés imperméables et résistantes.

C'est cette dernière catégorie de simili cuir végétal qui est beaucoup utilisée par des marques écoresponsables comme alternative vertueuse au cuir véritable.

Et si certains points sont écologiquement intéressants, il y a également pas mal d'inconvénients.

Le cuir vegan : un peu de végétal, beaucoup de plastique (et pas recyclé celui-là)

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le simili cuir végétal n'est pas 100% végétal. Le cuir d'ananas n'est pas composé à 100% d'ananas, le cuir de raisin n'est pas composé à 100% de raisin et le cuir de pommes n'est pas composé à 100% de pommes. On est même assez loin, la quantité de végétal oscille davantage entre 30 et 80% du produit fini.

Et c'est le reste des composants qui pose problème. Dans tous les simili cuirs, se sont des substances chimiques de synthèse qui sont employées. En résumé, du plastique et des dérivés du pétrole. Majoritairement du polyuréthane et d'autres polymères de la même famille. C'est ce composé qui apporte la structure similaire au cuir.

Visiblement, ce plastique n'est pas recyclé. On se trouve donc en présence de bon vieux plastique à base de pétrole. Des composés chimiques polluants durant leur fabrication et leur décomposition. Rien d'écoresponsable là dedans.

En fait, les éléments végétaux n'auraient pas de réel intérêt technique dans le simili cuir, et seraient surtout utilisés pour avoir ce fameux argument écologique. Selon nous, on se rapproche beaucoup d'un cas de greenwashing flagrant.

Pour nuancer nos propos, et comme rien n'est tout blanc ou tout noir, il faut préciser que la part de matière chimique dans le cuir végétal n'est pas la même selon le fabricant. Il semblerait que le Piñatex soit composé à hauteur de 80% d'ananas. Le Piñatex est donc majoritairement composé de matière végétale. Mais les autres fabricants ne communiquent rien sur les compositions réelles de leur cuir végétal. Officiellement pour des raisons de secret industriel et de concurrence. Selon nous, c'est également pour éviter de mentionner la faible part de végétal dans le cuir végétal.

Rappelez-vous, quand il n'y a pas d'informations disponibles, dans le doute, passez votre chemin. La plupart du temps c'est parce que la marque a honte de ces fameuses informations. Écoresponsable et transparence sont intimement liés.

Les gros problèmes de durabilité du cuir vegan

L'autre inconvénient du simili cuir végétal réside dans sa durabilité. Vous avez sans doute déjà eu des baskets ou des chaussures en plastique simili cuir (skai ou autre matière synthétique ressemblant à du cuir). On retrouve beaucoup ces matières dans les baskets nike, adidas, puma et autres marques internationales de sportswear. Il faut l'avouer, ces matières ne durent pas dans le temps, se craquèlent et les chaussures partent vite à la poubelle.

D'ailleurs, chez Ankore, nous sommes toujours assez incrédules de voir les prix actuels de ces baskets nike, adidas et autres. Les prix dépassent toujours les 100 euros, ont tendance à augmenter d'année en année pour aller vers les 150 euros actuellement. Et quand on regarde la composition, c'est simplement du plastique de basse qualité. Il suffit de regarder dans la rue pour voir que ces baskets ne tiennent pas la durée. Elles se délitent à vue d'œil. Pourtant, ça n'empêche pas ces marques de vendre des quantités astronomiques de baskets. Allez comprendre...

Ce gros problème de durabilité du simili cuir toucherait également le simili cuir vegan. Par exemple, nous sommes allés voir du côté de la marque Saye. Cette marque de basket espagnole a réalisé un crowdfunding astronomique sur Kickstarter. Plusieurs millions d'euros récoltés. Et quand on regarde les commentaires laissés sur la plateforme par les contributeurs ayant reçu leurs baskets vegan, tout est dit. Un nombre très important de clients se plaignent de l'état de leurs baskets après seulement quelques mois.

Pour aller plus loin, en tant que marque éthique, nous avons contacté plusieurs spécialistes de la chaussure pour évoquer le sujet du simili cuir végétal. À chaque fois, nous avons eu la même réponse : à l'heure actuelle, les simili cuirs vegan ne sont pas assez durables pour fabriquer des chaussures.

Certains produits sont davantage adaptés car ils sont moins soumis à rude épreuve. La maroquinerie par exemple semble une meilleure destination pour le simili cuir vegan car les sacs ont moins besoin de résistance qu'une paire de basket.

Notre avis sur le cuir vegan chez Ankore

Vous l'aurez compris, nous trouvons un certain nombre de défauts chez le cuir végétal qui nous empêche de le ranger du côté des matières écologiques.

La première raison concerne la présence de plastique non recyclé dans sa composition. Les dérivés pétrolifères représentent vraiment un non-sens écologique. À l'heure actuelle, il existe suffisamment d'alternative pour arrêter de produire du plastique neuf. Le plastique recyclé serait déjà une meilleure idée.

Ensuite, la durabilité n'est pas au rendez-vous. Mais une basket écoresponsable est une basket durable. En fabriquant des baskets qui ne tiennent pas la route, on pousse à la consommation, ce qui est en totale contradiction avec une consommation responsable. Honnêtement, selon nous, mieux vaut acheter une chaussure en cuir qui durera plusieurs années qu'une chaussure en simili cuir vegan qui tiendra 6 mois.

Note environnementale du cuir végétal

Heureusement, des alternatives existent pour proposer des baskets durables et pouvoir consommer responsable.

Des alternatives au cuir vegan existent

Le cuir tanné sans chrome

On vous en parlait en début d'article, il existe deux manières de tanner le cuir véritable. Avec un tannage au chrome extrêmement nocif pour l'environnement et la santé. Ou avec un tannage végétal issu d'écorce et de racines.

Bien entendu, il reste le problème de l'exploitation animale. Sur ce sujet, les arguments et contre-arguments ne manquent pas. Et on vous avoue qu'en tant que marque éthique ou même en tant que consommateur, on se pose également la question parfois.

Premier argument en faveur du cuir véritable : tant qu'il y aura une consommation de viande, de produits laitiers et autres aliments issus de l'animal, il y aura des peaux animales à utiliser.

Le contre-argument qui suit immédiatement est simple et logique : l'utilisation du cuir contribue à renforcer l'exploitation animale. Finalement, le fait qu'il y ait du cuir disponible n'est qu'une justification facile au fait que les marques utilisant du cuir véritable participent activement à l'exploitation animale.

Vous l'aurez compris, le cuir au tannage végétal propose une alternative plus écologique mais celle-ci n'est pas parfaite. Heureusement, il existe une autre alternative qui à notre connaissance, ne possède pas d'inconvénients.

Les fibres naturelles et biologiques

On aurait presque tendance à l'oublier, mais une chaussure ou une basket ne doit pas forcément être en cuir ou avoir l'aspect du cuir. Beaucoup de basket peuvent également être fabriquées en tissu. Coton biologique, coton recyclé, chanvre, lin, il existe beaucoup de matières naturelles et 100% végétales qui font très bien le boulot.

Bien sûr, il faudra choisir un tissu beaucoup plus épais que pour un t-shirt ou une chemise, pour que la basket soit justement solide et durable. Un sergé épais qui résistera aux frottements et aux intempéries.

Avec cette alternative il n'y a aucun des inconvénients cités précédemment. Selon nous, c'est l'alternative la plus écologique, responsable et durable pour fabriquer une basket.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.